Côté sucré

Riz au lait à la fève tonka et sauce caramel beurre salé

26 septembre 2014

Rien de plus simple à préparer et de plus réconfortant qu’un bon riz au lait maison! Pour une onctuosité et un crémeux incomparable je vous conseille de prendre du lit entier (qu’on trouve assez facilement dans les bonnes crèmeries). On peut faire du riz au lait nature, avec simplement un peu de sucre ou s’en donner à cœur joie avec les épices : vanille, cannelle, cardamome ou comme ici fève tonka. La fève tonka est une délicieuse épice au note vanillée mais pour en apprécier la saveur il convient de ne pas en mettre trop. Pour un litre de lait ici une fève est largement suffisante!

Pour 8 personnes :
– 1 litre de lait entier
– 1 fève tonka
– 150 g de riz à grains ronds
– 100 g de sucre

1. Verser le lait dans une casserole, râper la fève de tonka et porter à ébullition.
2. Dès que le lait bout, verser le riz en pluie dans la casserole, mélanger et attendre la reprise de l’ébullition. Baisser alors le feu sur feu très doux, couvrir avec un couvercle (en laissant un peu de jour pour que la vapeur s’échappe) et laisser cuire ainsi pendant 40 minutes en remuant de temps en temps (toutes les 10 minutes environ).
3. Lorsque les grains de riz ont bien gonflé et absorbé quasiment tout le lait, ajouter le sucre, bien mélanger et verser le riz au lait dans des petits bols individuels. Filmer au contact et laisser refroidir à température ambiante puis au réfrigérateur.
4. Au moment de servir napper généreusement de caramel au beurre salé (recette ici clic)

 

riz-lait-tonka-caramel

 

 

email

1 Comment

  • Reply cheapcarinsurance net 20 mai 2017 at 17:46

    Chicago & Andy:Is there a model for RE to forecast? Can one potentially see impact of past Interest Rates increase/decrease and then apply it in future?

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Concours national de la race limousine {Limoges 5, 6 et 7 septembre 2014}

    En Limousin c'est bien connu, on a la meilleure viande! Oui c'est un peu de chauvinisme mais c'est pas…

    Fermer