Plats uniques

Tajine aux pruneaux et aux amandes

11 novembre 2013

tajine-pruneaux-amandes

Bbbrhhh ça y est on dirait bien que l’hiver s’installe peu à peu et les envies de bon plats chauds et mijotés regagnent du terrain. Pour changer des bons pot au feu, coq au vin et autre boeuf bourguignon pourquoi ne pas aller du côté du Maroc avec de bons tajines parfumés d’épices? en plus d’être savoureux ces plats sont une ôde au voyage! Ici c’est la recette classique de ma maman qui reçoit toujours un franc succès. Dans l’idéal ce plat se prépare la veille car plus il cuit longtemps et doucement meilleur il est : l’agneau devient alors fondant, un vrai délice!

Ingrédients (pour 6 personnes) :
– 1,5kg d’épaule d’agneau désossée coupée en morceaux
– 2 gros oignons jaunes
– 2 gousses d’ail
– 18 gros pruneaux dénoyautés
– 50g d’amande en poudre
– 2 poignées d’amandes effilées
– 2 cuillères à soupe d’huile
– 2 cuillères à soupe miel
– 1 dosette de safran
– 1/2 cuillère à café de gingembre
– 1/2 cuillère à café de cannelle
– semoule

1. Faire dorer la viande dans l’huile jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée, saler, poivrer.
2. Retirer la viande, la réserver dans un plat, et faire revenir l’oignon et l’ail haché pendant 3 minutes
3. Ajouter le gingembre, les amandes en poudre et 50 cl d’eau ; porter à ébullition en remuant.
4. Lorsque la préparation bout, ajouter la viande avec son jus et les pruneaux. Couvrir et laisser mijoter 1 heure
5. Ajouter alors la cannelle, le safran et le miel. Laisser cuire 10 minutes (ou plus!)
6. Au moment de servir, parsemer le plat avec les amandes effilées et faire cuire à part la semoule pour la servir avec la tajine.

email

1 Comment

  • Reply Juliette 23 novembre 2013 at 15:41

    Un classique toujours aussi délicieux ! J’adore ces saveurs épicées et sucrées, il y a d’ailleurs un petit moment que je n’ai pas fait de tajine… tu me donnes des idées !

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Aujourd’hui on ripaille {c’est la frairie des petits ventres à Limoges}

    On l'attend toute l'année (si si je vous jure), et voilà le 3ème vendredi d'octobre venu : c'est l'heure…

    Fermer