Aventures gourmandes, Voyages

Un déjeuner à La Bigarrade {Paris}

17 juillet 2012

Il y a quelques temps je vous avais proposé une recette autour de l’asperge verte et j’avais eu la grande joie de découvrir qu’elle avait gagné le concours organisé par la semaine du goût avec Christophe Pelé. En récompense j’ai eu le grand plaisir de passer un moment avec Christophe Pelé, chef doublement étoilé à Paris, et de déjeuner dans son restaurant (ouaouh!). Ce que j’ai appris c’est que Christophe Pelé a passé la main au chef Yasuhiro Kanayama dans son restaurant La Bigarrade à Paris et c’est donc la cuisine de ce dernier que j’ai eu le plaisir de déguster. Ce fut un moment délicieux que j’ai d’autant plus apprécié que la cuisine du restaurant est totalement ouverte sur la salle et j’étais au premières loges pour regarder le chef et son équipe travailler. J’ai été impressionnée par la maîtrise technique et le silence régnant dans l’équipe, chaque plat étant réglé comme du papier à musique. Un grand merci à Clémentine et Lucile de la semaine du goût grâce à qui j’ai pu vivre ce joli moment !

 En amuse-bouche nous avons eu le droit à une délicieuse focaccia maison que l’on trempe avec délectation dans une huile d’olive venue directement d’Italie. Un vrai régal, un voyage pour les papilles mettant en appétit ! Une idée que je reprendrais sans doute car c’est certainement la meilleure façon de déguster une grande huile d’olive.

 Puis l’entrée m’a émerveillée par le mariage des saveurs entre une langoustine cuite parfaitement et enroulée dans du kadaif  et servie avec une tomate goûteuse, des salicornes et un délicieux bouillon au parfum de crustacés et d’huile de sésame.

Puis ce fut le tour d’un filet de lieu jaune et d’une petite courgette jaune également servis avec des amandes fraîches, un coulis d’abricot et une écume de reine des prés. Un vrai régal! le mariage de la délicatesse du poisson et de l’acidité de l’abricot est un succès! je n’aurais jamais osé cette association et elle fonctionne bigrement bien!

Puis ce fut le tour de la viande avec un filet de pigeon servi avec une sauce au chocolat fumé accompagné de fleurs et feuilles de chou. Miam !

Enfin les desserts :  un festival. Ouaouh que de parfums et de découvertes dans ces desserts. Le premier trio m’a emballé, à la fois par la fraîcheur du granité pastèque-citron vert mais aussi par la douceur de la panacotta verveine et gelée de rhubarbe. Hmm des mariages qui fonctionnent drôlement bien ensemble ! J’ai été très surprise par la dernière bouchée : un caramel passion entouré d’une feuille de salade. Très surprenant mais ça explose de saveurs en bouche ! Puis nous avons eu une glace au lait et poivre long et son crumble et une crème brûlée au thé earl grey. Je pense sincèrement que cette crème brûlée sera refaite à ma façon d’ici peu ;-)

Enfin le clou du spectacle (pour la chocolat-addict que je suis!) : une tarte au chocolat accompagnée d’une ganache matcha. Comment vous décrire la puissance de ce chocolat une fois en bouche? Un vrai voyage ! Et pour terminer une petite dacquoise à la vanille pour finir en beauté !

J’ai vraiment passé un délicieux moment, un vrai voyage culinaire. J’ai adoré le mariage de saveurs inattendues aux influences italiennes et asiatiques! Ah et il paraît que c’est moi sur la photo (très sérieuse) en grande discussion avec Christophe Pelé! 🙂

email

1 Comment

  • Reply Focaccia au romarin 3 juillet 2013 at 22:48

    […] souvenir à ce sujet d’une focaccia dégustée avec une huile d’olive extraordinaire au restaurant la Bigarrade à Paris, vraiment une chouette découverte. Ici j’ai utilisé une bonne huile d’olive espagnole […]

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Poulet basquaise

    Marre de la grisaille et de ce mois de juillet qui ne ressemble vraiment pas à l'été? j'ai la…

    Fermer